Urbaniste des SI

Version imprimableVersion imprimable

Métier

Le métier d’Urbaniste des Systèmes d’Information a pour vocation de décrire le fonctionnement de l’entreprise et son architecture en terme de processus métiers et leurs interactions avec les systèmes informatiques.

Description détaillée

Face à la complexité croissante des entreprises et de leurs Systèmes d’Information, la maîtrise de leur architecture devient cruciale pour

  • garantir la pérennité, la sécurité et la qualité des biens informationnels de l’entreprise
  • la gouvernance du Système d’Information et sa flexibilité.

C’est pourquoi le métier d’Urbaniste des Systèmes d’Information occupe aujourd’hui une place de plus en plus grande au sein de l’entreprise : celle-ci prend maintenant la pleine mesure des responsabilités afférentes au regard des conséquences sociétales potentielles du fonctionnement ou des dysfonctionnements des Systèmes d’Information.

Compte-tenu de l’importance et des responsabilités du métier d’Urbaniste ainsi que des coûts engagés sur la cartographie du système d’information, l’entreprise doit apporter à ses parties prenantes des garanties sur la compétence des acteurs qu’elle sélectionne pour cette activité.

Les pionniers du métier ont rassemblé leurs savoirs dans des référentiels de bonnes pratiques dont certaines ont pris valeur de normes ou le sont devenus. Les acteurs retenus doivent par conséquent en maîtriser parfaitement les contenus afin d’améliorer l’utilisabilité de  leurs travaux et rendre ceux-ci auditables par leurs pairs.

Référentiels utilisés

Pour garantir que ses certifications sont directement applicables au monde professionnel, ITE-AUDIT s’appuie pour le contrôle  des savoirs, des  savoir-faire et des savoir-être, sur les Meilleures Pratiques des corps de métier concernés qui font l’objet de référentiels ou normes :

  • norme ISO 42010, Systems and software engineering — Architectural description : connaissance approfondie
  • TOGAF (The Open Group Architecture Framework) et SOA OASIS (Reference Model for Service Oriented) : maîtrise du vocabulaire et des principes essentiels
  • COBIT, ISO 20000 :  connaissance approfondie des exigences relatives à l’architecture des SI
  • au delà de l’expérience personnelle, une connaissance des modèles industriels de son domaine professionnel est recommandée pour concourir aux niveaux Spécialiste et Manager.

Niveau FONDATIONS

La certification URBANISTE Fondations est la validation du premier niveau du cursus. Elle atteste de la connaissance des fondamentaux de l’urbanisme des SI. Elle fera de la personne certifiée un interlocuteur reconnu compétent en matière d’urbanisme des SI pour toutes les relations avec d’autres entités internes comme externes. Elle lui permettra également de participer à la mise en place des bonnes pratiques, encadrée par une personne disposant d’une certification supérieure ; elle ne reconnaît cependant pas la compétence d’auditeur.

Niveau SPECIALISTE

La certification URBANISTE Spécialiste est une validation de second niveau de ce cursus. Elle atteste d’une connaissance approfondie des normes et référentiels génériques du domaine. Elle fera de la personne certifiée un interlocuteur reconnu compétent pour conduire une démarche de mise en place des bonnes pratiques. Elle fera également de cette personne le responsable potentiel de leur application au sein de l’entreprise. Elle reconnaît la possibilité de réaliser des audits internes, mais cependant pas celle de réaliser des audits externes.

Niveau MANAGER

La certification métier URBANISTE Manager est une validation de second niveau dans le cursus Urbaniste des SI.

Elle atteste d’une connaissance approfondie, par la personne certifiée,  de la gestion de l’ensemble des SI d’une entreprise ou d’une entité en respect avec les objectifs de l’entreprise, de sa capacité à évaluer la pertinence et la cohérence des projets en terme de risques, coûts et délais  ainsi que de sa capacité à communiquer et promouvoir la cartographie du SI auprès des directions métiers et de la direction générale.