ISO/CEI 20000

Version imprimableVersion imprimable

Métier

Est responsable des dispositions qui permettent à un fournisseur de services IT de garantir leur qualité à ses clients internes ou externes en s'appuyant sur la norme ISO/CEI 20000. Ce standard normalisé par l'ISO en 2005 à partir du référentiel de bonnes pratiques ITIL, ayant bénéficié en 2011 et 2012 d'une importante refonte, préconise une approche processus intégrés et la mise en place d'un système de management des services comportant la gestion de l’amélioration continue des services et des processus.

Description détaillée

  • Analyse de qualité des services du fournisseur de services IT.
  • Implémentation des bonnes pratiques ISO 20000, par mise en place des processus de fourniture des services, de contrôle, de relations, de résolution, de mise en production.
  • Mise en place de la boucle PDCA d’amélioration continue des services et des processus
  • Gestion des services IT

Référentiel utilisé

ISO/ IEC 20000:2011/2012  Gestion des services de technologies de l’information. Publication: ISO

Niveau FONDATIONS

La certification Fondations est la validation du premier niveau dans le cursus ISO 20000.

Elle atteste de la connaissance, par la personne certifiée, des fondamentaux de la norme ISO/CEI 20000:2011 qui lui permettent d’échanger avec compétence, pour toutes les relations touchant ses pratiques ou ses spécifications, avec d’autres entités internes ou externes, ou pour participer efficacement à des activités ou des projets quand ceux-ci sont encadrés par une personne disposant d’une certification supérieure du même cursus. La certification Fondations n’atteint le niveau d’aucune des compétences supérieures délivrées par ITE-AUDIT.

Niveau SPECIALISTE

La certification Spécialiste est une validation de second niveau dans le cursus ISO 20000.

Elle atteste d’une connaissance approfondie, par la personne certifiée, de la partie 1 (exigences) et de la partie 2 (guide d'application) de la norme ISOCEI 20000:2011 qui lui permettent de participer à la mise en place de bonnes pratiques de ce référentiel, en étant éventuellement responsable de l’exhaustivité de la démarche sur le périmètre des services identifié par le fournisseur de services. Elle reconnaît également des possibilités de réaliser des audits internes (mais il ne s’agit pas d’une compétence d’auditeur externe), des prestations de conseil localisé (mais il ne s’agit pas d’une compétence de consultant interne), des prestations de chef de projet sur le périmètre des services identifié